IYPT - Tournoi International des Jeunes Physiciens - Coupe du monde de Physique

Dernières nouvelles

05.09.2014
C'est la rentrée ! Une grande réu­nion est orga­nisée, comme chaque année. Les pro­fes­seurs et cher­cheurs sont invités au lycée Louis-le-Grand (123 rue Saint-Jacques, Paris)
le 17 septembre à 17h Venez discuter de physique !
22.09.2013
Une réu­nion de ren­trée a lieu au lycée Louis-le-Grand (123 rue Saint-Jacques, Paris)
le 9 octobre à 14h Venez discuter de physique !
31.07.2013
Le tournoi a été par­ti­cu­liè­re­ment relevé cette année. Malheu­reu­se­ment, cela n'a pas permis à l'équipe de France de renou­ve­ler l'exploit d'obtenir une mé­daille. Mais tous les par­ti­ci­pants se sont très bien défen­dus. Bravo à eux !
22.07.2013
Ça y est, c'est le dé­part pour Taiwan. L'équipe est très exci­tée, le voyage va être long, mais le dépay­se­ment sera pro­por­tionnel ! Bonne chance à tous.
24.04.2013
L'équipe de France est offi­ciel­le­ment sélec­tion­née. Féli­ci­ta­tions à Aman­dine, Lucy, William, Nicolas et Alexis. Bon cou­rage pour la fin de la pré­pa­ra­tion !
05.10.2012
IYPT-France est à la Fête de la Science !
Venez nous voir à
l'uni­ver­sité Pierre et Marie Curie (campus de Jussieu, au « village des sciences »)
vendredi 12 et samedi 13 octobre. Nous présen­terons des ex­pé­riences des tour­nois ré­cents.
05.10.2012
Dès mer­credi pro­chain, nous recom­men­çons les séances hebdo­ma­daires. Elles auront lieu au lycée Louis-le-Grand (123 rue Saint-Jacques, Paris)
tous les mercredis à 14h N'hésitez pas à venir !
19.09.2012
L'année recom­mence, la pré­pa­ra­tion à l'IYPT aussi ! Nous orga­ni­sons une réu­nion d'infor­ma­tion au lycée Louis-le-Grand (123 rue Saint-Jacques, Paris)
le 3 octobre à 14h Venez discuter de physique !
25.07.2012
Après un tournoi de haut niveau, la France obtient une médaille de bronze grâce à sa 14e place sur 28 équipes ! Un grand bravo à toute l'équipe !
Médaille de bronze
02.07.2012
Dernière ligne droite avant de partir à Bad Saulgau : pré­pa­ra­tion intense cette semaine, à raison de 9 heures par jour. But : Finir les expé­rien­ces et peau­fi­ner les pré­sen­ta­tions.
06.06.2012
Au­jour­d'hui a eu lieu la der­nière séance expé­ri­men­tale de pré­pa­ra­tion. L'équipe est qua­si­ment prête, mais il reste encore un peu de travail. Alors on va laisser passer le bac, et on va faire une semaine de pré­pa­ra­tion in­ten­sive du 2 au 6 juillet. Objectif : être prêts pour le grand départ en Alle­magne le 20 juillet !
09.11.2011
Les séances expé­ri­men­tales de pré­pa­ra­tion commencent offi­ciel­le­ment au­jour­d'hui, dans l'enceinte du lycée Louis-le-Grand. Elles auront lieu tous les mer­cre­dis à 14h30 en salle de TP de physique (aile gauche en entrant, rez-de-chaussée, fond de cour sur la droite).
19.10.2011
Une réunion d'in­for­ma­tion a lieu à 13h30 à Louis-le-Grand, amphi de physique C. Une pré­sen­ta­tion gé­né­rale sera faite, puis nous par­le­rons d'un des problèmes de l'année.

Devinette en image...

Petite devinette en image

Comment expliquer la formation des rides de sable sous-marines ?

Témoignages d'anciens

La préparation et la participation à l'IYPT sont des expériences extrêmement intéressantes pour les élèves. Nous vous proposons de lire ici ce qu'en pensent les étudiants ayant participé aux tournois précédents.


photo de RomainRomain Lucken, Membre de l'équipe de France 2009 et Capitaine de l'équipe de France 2010, élève de l'école Polytechnique

Peux-tu nous décrire la préparation ?

Une partie de la préparation a eu lieu pendant les séances une à deux fois par semaine avec toute l'équipe, au laboratoire du lycée Louis-le-Grand. Là, quelques professeurs ou chercheurs (un à trois en général) ont supervisé le travail des élèves. Pour aborder un problème, il fallait d'abord bien s'entendre sur la ou les expériences de base à réaliser ainsi que sur les phénomènes physiques mis en jeu : cette première étape a généralement eu lieu au cours d'une discussion entre un élève et un encadrant. Ensuite, on effectuait nous-mêmes les mesures (souvent seul ou à deux) en mettant en évidence les paramètres importants du problème. Des recherches théoriques sur internet ou dans des livres ont été nécessaires la plupart du temps. Au fur et à mesure de l'avancement du travail, les encadrants ont pu proposé des approfondissements théoriques sous forme de petits cours avec deux ou trois élèves. On a souvent été amenés à proposer un modèle qui puisse être en accord avec l'expérience, en exploitant des théories qui sont bien au-delà du programme du secondaire.

Par ailleurs, le travail personnel est indispensable à une bonne préparation d'un problème d'IYPT. Outre les différentes recherches documentaires, on a tous pris du temps chez soi de mettre en forme et d'exploiter les mesures qu'on avait prises au laboratoire. Cela nécessitait l'utilisation de logiciels de calcul et de tracé comme Excel, OpenOffice ou LatisPro ou encore de traitement d'images comme ImageJ ou Gimp.

Pour la partie orale, on a dû apprendre le vocabulaire scientifique anglais associé à chaque problème, s'entrainer à faire correctement sa présentation et à réagir aux questions qui pouvaient être posées.

Quel souvenir gardes-tu du tournoi ?

En 2009, en Chine, j'étais peut-être un peu jeune pour partir puisque j'avais à peine 16 ans. Mon niveau de physique était un peu faible par rapport à la plupart des candidats des autres pays. Par conséquent, je ne pense pas avoir profité pleinement des Physics Fights et des discussions de couloirs avec des élèves ou professeurs d'autres pays. En revanche, je me suis fait plusieurs amis dont certains que j'ai revus tous les ans depuis. Pendant une semaine, j'ai pu rencontrer des gens de nationalités très différentes, qui m'ont donné un aperçu de peuples qui m'étaient quasiment inconnus. En plus, j'ai pu découvrir un peu la Chine : une demi-journée à Tianjin et une escapade sur la Grande Muraille de Chine étaient prévues pendant la semaine du tournoi.

L'année d'après, en Autriche, je venais d'avoir le bac. En plus de la dimension internationale qui en elle-même justifie le voyage, je m'étais complètement passionné pour mes problèmes et j'ai pu avoir des discussions physiques approfondies et très intéressantes avec des élèves d'autres pays qui avaient autant travaillé que moi. On s'est baladé dans Vienne, certains organisateurs du tournoi nous ont amenés dans des bars sympathiques, on a visité le musée des sciences... Ma présentation du Magnetic Spring à la dernère Physics Fight restera à jamais dans ma mémoire.

En quoi est-ce que tout cela t'a servi après ?

De retour de Vienne, je suis entré en classe prépa, en MPSI. Une grande partie du programme de physique m'était déjà familière (dans les grandes lignes en tout cas) et j'ai été deuxième quasiment toute l'année en physique, tout en me concentrant sur les Mathématiques qui elles m'étaient complètement nouvelles. J'ai été à l'aise en Travaux Pratiques pendant mes deux années de prépa parce que j'avais déjà l'habitude de manipuler. Avant tout, mon expérience à l'IYPT m'a donné un goût profond pour les sciences, qui m'a permis de bien supporter l'énorme charge de travail en MPSI et MP*. La prépa aboutit aux concours où tout se joue en quelques épreuves. Ceux qui réussissent ont souvent eu à un moment ou à un autre un contact privilégié avec le monde scientifique, qui leur a permis de faire la différence : mon privilège a été l'IYPT. Je suis sûr que j'aurais eu une école un ou deux rangs « en-dessous » de celle que j'ai obtenue si je m'étais passionné pour autre chose que pour la physique à la fin de mon lycée.

Grâce à l'IYPT, je me suis aussi fait des amis étrangers qui m'ont permis de voyager en dehors du cadre familial. Entre autres, à la fin de la terminale, j'ai pu faire un petit stage d'astrophysique à l'Université du Queensland en Australie, parmi des collègues d'un ancien encadrant à l'IYPT (merci Gil !), tout en étant logé pendant un mois chez une amie connue à l'IYPT. J'ai acquis une grande confiance dans ma communication avec les étrangers et j'ai beaucoup amélioré mon anglais. J'ai eu 16 à l'oral d'Anglais de l'X alors que j'étais en LV2 jusqu'à la sup, et ces points m'ont été précieux. Maintenant, j'ai le sentiment de pouvoir voyager partout dans le monde, de communiquer avec n'importe qui et je suis sûr que cela me rendra encore bien des services dans les années à venir.


D'autres témoignages à venir...